Interview d’André Gandibleux – entraîneur de l’équipe première B du ROFC Stockel

L’année passée, nous avons fait une magnifique saison. Tout au long de l’année nous avons montré que nous méritions de monter d’un étage. Nous avons dominé et gagné à maintes reprises et de belle manière.

 

Durant l’intersaison, le groupe a continué à  travailler sérieusement pour s’améliorer tactiquement, techniquement et physiquement et être prêt à affronter notre nouvelle saison et découvrir la P2.

Le groupe est toujours resté très réceptif. Il montre toujours autant l’envie de jouer, de progresser et à soif de victoires. Ses grandes forces résident dans l’excellente mentalité et sa franche camaraderie.  C’est un groupe solidaire et uni. Les joueurs expriment ensemble leur souffrance ou leur joie, sur le terrain comme en-dehors du terrain. C’est assez exceptionnel. Nous nous avons conservé le même noyau et accueilli seulement qu’un seul nouveau joueur Matthias DUFOUR.

Bien sûr, nous savions qu’en allant jouer en P2 le niveau serait plus relevé, le jeu plus physique et plus rapide et que nous devrions affronter d’avantage d’équipes A – comprenez l’équipe fanion du club contre lequel nous jouons –  et que ces équipes pouvaient se renforcer davantage que nous. N’oublions pas que nous sommes l’équipe B. Cela a des avantages, mais aussi des inconvénients. Cela donne l’occasion à certains des garçons de pouvoir jouer avec l’équipe fanion en D3,et  de l’autre côté les renforts vont prioritairement et normalement vers l’équipe de Thierry (D3).

Durant ce premier tour, nous avons donc affronté les équipes de la P2 certes avec un succès peut-être relatif, mais un succès certain. Nous ne devons pas rougir de nos prestations même si parfois nous nous mettions à douter ou à oublier notre le football. Mais avec un bilan de 21 points sur 42, encore une fois, nous n’avons pas à rougir. La victoire du week-end dernier – contre le Macabi Brussels – non seulement nous a fait du bien au moral, nous a permis d’inscrire 5 goals ce qui n’est pas peu, mais surtout elle a été aussi acquise contre un concurrent direct.

Pour la suite de la saison nous espérons d’engranger aussi rapidement que possible les points nécessaires pour nous mettre à l’abri et assurer notre maintien. Les garçons méritent de se maintenir à ce niveau. Nous devons atteindre les 35 points pour nous sauver et au-delà de cela, ce que je souhaite évidemment à mes joueurs, ce ne sera que du bonus et du bonheur.

D’ici à notre prochaine rencontre – le 5 janvier contre l’AS Brussels City et qu’il faudra gagner – je souhaite à toutes et tous d’excellentes fêtes de fin d’année et mon vœux le plus sincère est notre maintien en P2.

André

Profiter aussi de ce beau souvenir de la montée en P2

 

Suivez-nous et
Flickr