Interview de Xavier N’Gungu

Un retour après de longues semaines d’absence, cela fait quoi ?

C’est un sentiment très particulier. Je suis bien trop longtemps resté éloigner des terrains de football et à essayer de retrouver la forme physique, mais rien de tel que la compétition officielle. Je bouillonnais de pouvoir contribuer à ce défi avec toute l’équipe. Par ailleurs,  je tiens à les remercier pour leur soutien et leurs encouragements permanents. Dans les moments difficiles,  tout le monde a répondu présent. Et ça, c’est inestimable.

Cette dernière place t’inspire quoi ?

Ce n’est jamais bien de se retrouver dernier et ce serait mentir que de dire que cette place nous convient. Au fur et à mesure des matchs, nous avons pu constater que , dans le jeu, nous n’étions pas du tout ridicule face à nos adversaires. La grande différence est ce que j’appellerait « la maturité » dans la gestion des moments forts. A l’échelon supérieur, on se rend vite compte qu’on paie directement les approximations.

Ton analyse de cette rencontre ?

Encore une fois, je trouve que nous n’avons pas démérité. Nous avons eu la possibilité de marquer à plusieurs reprises. Et Malheureusement nous n’avons pas pu concrétiser nos occasions, contrairement à Mons qui nous punit sur 2 phases arrêtées. c’est râlant ! D’autant plus que j’étais a 2 doigts de pouvoir égaliser à 1 partout. Mons a bien géré ses moments forts, il faut le reconnaître

Ton analyse sur la suite de la compétition ?

En ce qui nous concerne, il n’ y a pas 1000 solutions. Il faut tout faire pour engranger un maximum de points et éviter de se faire distancer. Les semaines vont défiler et on aura pas le droit de baisser les bras . Stockel a du cœur et nous sommes capable de faire preuve de courage et de solidarité. L’accession à la D3 amateurs est historique pour le club, on se doit de  marquer cette année de notre empreinte.

Cela fait quelques années que tu joues pour Stockel, tu vas continuer? Des projets ?

Oui,  cela fait quelques années maintenant que je suis a stockel…J’ai rarement passé autant de temps dans un club. Nous sommes fort attaché à ce club. L’ambiance est très familiale et c’est ce qui fait qu’on a tous du mal à s’en séparer. En ce qui concerne mon avenir, je vais jouer tant que mon corps me le permettra, tant que le plaisir sera présent, je vais continuer…. Mais dans un premier temps, je veux vraiment me consacrer sur la dizaine de match à venir. Cela va vraiment être très déterminant.

janvier 16, 2019