Interviews croisés de nos deux T1: Thierry Desmet (P1) et Eric Jacques (P2)

Quel est ton sentiment à la mi-championnat ?

Thierry Desmet: Les résultats sont plutôt bons avec 8 victoires, 5 nuls et 2 défaites en 15 matches dont 8 joués en déplacement. Nous sommes 3ème au classement à 4 points du leader avec l’animation offensive la plus prolifique de la série. Au niveau du contenu des matches, nous sommes régulièrement au dessus de l’adversaire mais ne parvenons pas toujours à maintenir cette supériorité et concédons en conséquence de trop nombreux buts évitables. Dans l’ensemble, la série est assez homogène avec des équipes qui, d’un match à l’autre, présentent une qualité de jeu fort variable et donc, très imprévisible. 

Eric Jacques: Mon sentiment, tout simplement qu’il y a moyen de faire encore de bonnes choses, en travaillant dur à chaque entraînement, avec ce groupe jeune mais qui a certainement des qualités et ne se trouve actuellement pas à la position où ils devraient se trouver.

Comment vois-tu la fin de championnat ?

Thierry Desmet: Les mois de janvier et de février sont toujours décisifs. On devrait y voir plus clair à la mi-mars et l’équipe qui sera en tête à ce moment-là aura des bonnes chances d’aller remporter le titre.

Eric Jacques: Nous allons à présent entamer la seconde partie du championnat, au niveau tactique je pense que mes joueurs ont bien compris le message que je voulais leur faire passer, et je suis sûr que le 2e tour aura une bonne tournure, que nous prendrons les points nécessaires non seulement pour se maintenir mais également pour monter de quelques échelons dans le classement, tout en restant les pieds sur terre et en jouant avec cette bonne mentalité.

Quelles sont les choses à améliorer ?

Thierry Desmet: Notre noyau est composé de 22 joueurs ayant évolué à des niveaux très différents allant du monde professionnel à la 4ème provinciale. Nous avons donc encore une belle marge de progression pour amener tous nos joueurs à mieux se comprendre sur le terrain et en dehors. Nous avons intégré de jeunes joueurs qui doivent encore apprendre à être plus réguliers et plus concentrés tant en match qu’à l’entraînement. Nous avons également des joueurs plus expérimentés qui doivent prendre encore plus leurs responsabilités pour les encadrer et faire preuve de plus de leadership. Il est, en tout état de cause, de la responsabilité du Staff de mettre tout en place pour que nos résultats soient encore meilleurs. En conclusion,  chacun d’entre nous a encore une marge pour s’améliorer et si nous y parvenons, nous aurons encore cette saison de belles satisfactions.

Eric Jacques: Nous devons impérativement être mieux organisés sur les phases arrêtées car nous avons depuis mon arrivée pris trop de buts sur coups francs ou corners, ce sera ma prochaine étape lors des entraînements à venir. Nous devons aussi apprendre à mieux gérer nos fins de match, surtout quand le score est assez serré. Cela est dû au fait que le groupe est jeune et ne sait actuellement pas ou pas assez gérer le stress que peut amener une fin de rencontre comme celle-là. Nous devons enfin apprendre à mieux calibrer nos dernières actions, passes, centres ou finitions, mais tout ça est en bonne voie.

Quels sont les points forts de l’équipe ? 

Thierry Desmet: Notre noyau de joueurs est très qualitatif et quantitatif mais je ne vais pas en dire plus pour laisser la surprise à nos adversaires!

Eric Jacques: Les points forts sont, la bonne mentalité du groupe (certains jouent ensemble depuis plusieurs années), la récupération du ballon surtout au niveau des milieux de terrain, au niveau technique je vois une bonne progression car mon système de jeu le demande, on ose aller de plus en plus au duel (et on les gagne), et enfin et surtout le groupe se bat pour chacun, ce qui fait certainement leur force.

La coupe du Brabant : le RCS Nivelles : premières impressions ?

Thierry Desmet: La coupe du Brabant est une épreuve assez particulière qui se déroule en 2 étapes : La 1ère étape consiste à jouer 4 matches au mois d’août (pré-saison), contre des équipes de P1 ou P2. Ces matches nous servent donc clairement de préparation pour donner du temps de jeu à tous les joueurs du noyau et leur permettre de montrer leurs qualités et leur compréhension/application du plan de jeu. Le résultat n’est dès lors pas primordial même si les compétiteurs que nous sommes veulent essayer de tout gagner. Sur base des résultats de ces 4 matches, les 12 premières équipes du groupe sur 42 rejoignent 4 autres équipes issues d’un autre groupe composé d’équipe de P3 pour participer à la 2ème étape. La 2ème étape (par élimination directe) débute par un 1/8 de finale qui donne accès, la saison suivante, au 1er tour de la coupe de Belgique (Crocky Cup). Notre Comité apprécie particulièrement cette épreuve et souhaite que nous y participons chaque année (ce sera, l’année prochaine, la 4ème année consécutive suite à notre victoire en 1/8 de finale face à l’ASA Molembeek). Pour le 1/4 de finale, nous souhaitions pouvoir jouer à domicile et le tirage au sort nous a octroyé cette possibilité avec une rencontre contre le RCS Nivellois. A ce stade de la compétition, le nom de l’adversaire importe peu. Toutes les équipes qualifiées espèrent gagner les 3 derniers matches pour remporter la coupe dans le Stade Machtens du RWDM.  

Comment s‘est déroulé la reprise de l’équipe ?

Eric Jacques: Dès le début j’ai eu un bon pressentiment, le groupe a vite adhéré à ma vision et ma manière de travailler. Mon prédécesseur André leur a inculqué le fait qu’ils ne jouent plus en équipe de jeunes mais bien en équipe première et que la différence est énorme, je me charge d’y introduire la manière de jouer, et ce sont tous ces facteurs qui vont jouer en notre faveur. 

Suivez-nous et
Flickr